Les pompiers espagnols forment les Dominicains aux protocoles de lutte contre les incendies de forêt

Le ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles (MMARN) organise cette semaine un atelier de formation dispensé par des pompiers espagnols aux membres des organismes d’urgence de l’État dominicain impliqués dans la lutte contre les incendies de forêt et contribuant à la préservation des forêts.

Víctor Manuel Pérez Cerrato, coordinateur régional du Plan de lutte contre les incendies de forêt d’Estrémadure, et Javier Vergada, sous-inspecteur du service des incendies du Pays basque, animent l’atelier « Protocoles et systèmes de commandement pour les incendies de forêt », qui se tient cette semaine sous la coordination du vice-ministère des ressources forestières et du service d’attention aux urgences du MMARN, à l’hôtel Holiday Inn, dans le district national.

Le vice-ministre des ressources forestières, José Elías González, et le chef de la coopération de l’Union européenne en République dominicaine, Melvin Asin, ont souligné l’importance de l’articulation entre les États et les institutions.

Il a rappelé l’importance de la formation face aux nouvelles conditions de température créées par le changement climatique et la croissance démographique en République dominicaine.

Il a déclaré que la population doit être préparée à prévenir, soigner et répondre aux agences de secours de manière appropriée en cas d’urgence. À cet égard, il a rappelé que les autorités ont un double défi à relever lorsqu’elles doivent contrôler un feu de forêt, car elles doivent également s’efforcer d’aider la population à prendre conscience de la nouvelle étape du globe dans laquelle le changement climatique entraîne une hausse des températures.

Melvin Asin a parlé des conditions climatiques dangereuses dans le monde et de la façon dont les principaux facteurs de risque affectent les populations, notamment les incendies de forêt, des événements qui représentent des coûts d’atténuation élevés pour les pays. « Une grande partie de ces coûts aurait pu être économisée grâce à une meilleure prévision et à une meilleure préparation de la population », a-t-il déclaré.

Il a assuré que l’Union européenne continuerait à soutenir le gouvernement et le peuple dominicains dans leurs actions de réduction des risques de catastrophes.

L’atelier organisé par les techniciens espagnols vise également à mettre à jour le plan d’urgence pour soutenir les interventions en cas d’incendie de forêt du Centre d’opérations d’urgence (COE), l’organisme qui coordonne les institutions d’intervention.

L’initiative est développée grâce au soutien du ministère espagnol de la transition écologique et du défi démographique et du programme de coopération régionale entre l’Union européenne et l’Amérique latine Euroclima avec la Fondation internationale et ibéro-américaine pour l’administration et les politiques publiques (FIIAP).

Le directeur adjoint et chef des opérations du COE, Erdwin Olivares, a considéré la formation gérée par Medio Ambiente comme fondamentale, « avec laquelle non seulement notre institution est renforcée, mais aussi le pays ».

Olivares a souligné que, malgré les conditions défavorables auxquelles sont confrontées les agences d’urgence aujourd’hui, la capacité de réponse en République dominicaine a augmenté. « Aujourd’hui, nous pouvons dire qu’en plus d’avoir l’une des meilleures équipes de pompiers forestiers, comme le Programme de gestion des incendies et de l’environnement, nous avons également une grande équipe des forces armées. Nous avons travaillé avec l’unité de sauvetage de l’armée, l’armée de l’air, et aujourd’hui nous commençons ce travail avec les pompiers structurels », a-t-il déclaré.

Outre les techniciens du Programme national de gestion des incendies et du COE, le département de la santé, de la gestion des risques et des interventions d’urgence de la mairie de Higüey, l’unité de sauvetage humanitaire de l’armée de la République dominicaine (UHR), ainsi que l’armée de l’air de la République dominicaine et la ligue municipale dominicaine participent à l’atelier. Le personnel des brigades de pompiers du district national, de Polo (Barahona), de Villa Altagracia, de Cambita Garabitos (San Cristóbal) et de Verón (Punta Cana) participe également à l’atelier.

Source: presidencia.gov.do

author avatar
République Dominicaine Live

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × 1 =

Verified by MonsterInsights