La Colombie se prépare à une importante exportation vers la République dominicaine

Les producteurs d’oranges de Quindío et de Caldas se préparent à réaliser la première exportation de ce fruit vers la République dominicaine. On estime qu’environ 23 tonnes seront expédiées dans les prochains jours vers ce marché des Caraïbes.

Les fruits proviennent d’exploitations certifiées par l’Institut agricole colombien (ICA), une entité qui accompagnera tout le processus d’exportation, c’est-à-dire depuis les terres productrices, en passant par les entreprises de conditionnement jusqu’à la sortie du port, afin de répondre aux exigences phytosanitaires et de sécurité établies par les autorités de la République dominicaine.

« Il s’agit d’une réalisation de la stratégie de diplomatie sanitaire définie par le gouvernement du président Iván Duque, qui est menée en collaboration avec les ministères de l’agriculture, des affaires étrangères et du commerce, de l’industrie et du tourisme, ainsi qu’avec ProColombia, Invima et les ambassades. L’admissibilité de l’orange sur ce marché a été obtenue en 2021, complétant ainsi les 14 pays vers lesquels ce fruit peut être vendu », a déclaré la ministre du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme, María Ximena Lombana Villalba.

Le marché de la République dominicaine achète pour environ 3,7 millions de dollars d’oranges dans le monde chaque année, les États-Unis, le Chili et le Pérou étant ses principaux fournisseurs.

En 2021, la Colombie a exporté pour environ 10 millions de dollars US de ce fruit, soit l’équivalent de 18 000 tonnes. Les principales destinations de ces ventes ont été : l’Équateur, où 26% ont été vendues ; l’île de la Guadeloupe 25% ; les États-Unis 19% ; la Martinique 8% ; Curaçao 4% et la Guyane française 2%.

Au premier trimestre de cette année, les exportations d’oranges colombiennes ont atteint 2,1 millions de dollars US.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 − 14 =