Lancement de la société dominicaine de cardiologie pédiatrique

1 % des enfants dans le monde souffrent d’une cardiopathie congénitale

Avec un total de 68 médecins inscrits, la Société dominicaine de cardiologie pédiatrique a été lancée ce samedi, qui sera présidée par le Dr Mildred Font-Frías et Fernando Rondón, vice-président.

« Nous sommes très heureux d’inaugurer aujourd’hui la Société dominicaine de cardiologie pédiatrique », a déclaré le médecin, soulignant que l’institution travaillera dans le domaine de la prévention et veillera à la santé cardiovasculaire des enfants.

Mme Font-Frías a expliqué que dès avant la naissance, lorsque le cœur du bébé se forme dans le ventre de la mère, des anomalies congénitales peuvent survenir et ces enfants peuvent naître avec une maladie cardiaque qui, si elle n’est pas détectée à temps, peut ne pas survivre ou causer des problèmes de santé à l’âge adulte.

« Un pour cent des enfants dans le monde souffrent d’une cardiopathie congénitale, et nous (la République dominicaine) ne sommes pas une exception », a-t-elle ajouté.

La cardiologue pédiatrique a rappelé que l’évaluation cardiovasculaire fait partie du bilan de santé complet que chaque enfant devrait subir.

« Tout comme la mère emmène son enfant chez le pédiatre pour un contrôle du poids, de la taille et de la nutrition, le cœur fait partie de la santé globale de l’enfant », a-t-elle ajouté.

Mme Font-Frías a indiqué que des médecins renommés tels que le président de l’Association médicale dominicaine, Waldo Ariel Suero, et le directeur de l’hôpital pédiatrique Hugo Mendoza, Dhamelisse Then, font partie de la nouvelle institution.

Pour sa part, María Hilario, représentante de la société dans l’est du pays, a mis en garde contre les signes avant-coureurs qui peuvent indiquer qu’un bébé souffre d’une cardiopathie congénitale.

« La fatigue lors de l’alimentation, la transpiration sur le front, la respiration rapide, la faible prise de poids sont autant de symptômes qui peuvent alerter sur l’existence d’un problème cardio-vasculaire chez l’enfant », a révélé la spécialiste.

Source: Diariolibre.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × 5 =

Verified by MonsterInsights