Collado remet des équipements de nettoyage des plages pour un coût de 50 millions de dollars

Le ministre du Tourisme, David Collado, a remis jeudi des machines pour l’enlèvement des sargasses et le nettoyage des plages, d’une valeur de plus de 50 millions de pesos.

Lors d’une cérémonie organisée sur la plage de Boca Chica, neuf camions ont été remis pour un coût de 20 245 500 RD$, des balayeuses spéciales pour un coût de 20 713 000 RD$ et des tracteurs pour un coût de 9 408 000 RD$.

« Ce que nous livrons ne va pas résoudre définitivement le problème des sargasses, il s’agit d’une mesure palliative à court terme pour continuer à nettoyer les plages, une tâche que le ministère du Tourisme réalise au niveau national », a déclaré David Collado.

Ces équipes seront réparties sur les plages de Boca Chica, Juan Dolio, Palenque et Barahona, afin de lutter contre les sargasses, un problème qui endommage le sable et l’environnement dans toute la Grande Caraïbe.

Il a indiqué qu’aucun pays n’a la solution au problème des sargasses, c’est pourquoi des mesures palliatives sont prises, qui ne sont pas les meilleures, ni les plus respectueuses de l’environnement, mais qui résolvent la situation pour garder les plages propres pour le plaisir des Dominicains et des étrangers.

« Ces tracteurs sont spécialisés dans le ramassage des sargasses et des débris et maltraitent le moins possible l’écosystème de nos plages. Ce problème n’affecte pas seulement la République dominicaine et nous travaillons à trouver une solution », a déclaré le ministre Collado.

Il a affirmé que le gouvernement ne se reposera pas tant qu’il n’aura pas trouvé de solutions et c’est pourquoi le président Luis Abinader a appelé les pays de la région à créer un fonds et à faire un effort conjoint pour ramasser les sargasses en haute mer et non sur les plages.

Il a également informé que le ministère du tourisme s’est engagé à investir 50 millions de pesos supplémentaires pour atteindre d’autres plages de la République dominicaine.

Il a également souligné que le tourisme et les bénéfices de ce secteur doivent imprégner les communautés afin d’être durables dans le temps.

David Llibre, président de l’Association des hôtels et du tourisme de la République dominicaine (ASONAHORES), a déclaré que le problème des sargasses affecte la visite des touristes et de la communauté, et que le secteur public-privé s’efforce de trouver une solution.

Il a indiqué que des initiatives telles que celle menée par le ministère du Tourisme, qui consiste à fournir du matériel pour nettoyer des plages comme celle de Boca Chica, font partie des efforts déployés pour s’attaquer aux algues sur les côtes.

Le maire de Boca Chica, Fermín Brito, Josefa Castillo, commissaire aux assurances, Minoru Matsunaga, directeur général de la police touristique (POLITUR), les vice-ministres du tourisme, Patricia Mejía et Yaneris Then, ainsi que d’autres personnalités, ont assisté à l’événement.

Source: Mitur.gob.do

author avatar
République Dominicaine Live

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 + 2 =

Verified by MonsterInsights