Couverture de sécurité sociale RD

Ministre du travail : « La RD est le premier pays d’Amérique latine en termes de couverture sociale ».

Le ministre du travail, Luis Miguel De Camps García, a déclaré que grâce à l’extension de la couverture des plans de santé, la République dominicaine se classe parmi les premières places en Amérique latine en termes de sécurité sociale.

De Camps García a participé en tant que panéliste au premier forum sur les défis de la formalisation du travail en Ibéro-Amérique, organisé en Colombie par l’Organisation ibéro-américaine de sécurité sociale (OISS).

M. De Camps, qui assure la présidence de l’OISS, a déclaré que la République dominicaine compte actuellement plus de 97 % de sa population affiliée à l’assurance maladie familiale.

« En termes absolus, la sécurité sociale couvre 10,3 millions de personnes, dont 5,5 millions appartiennent au régime subventionné et 4,5 millions au régime contributif », a-t-il ajouté.

Il a souligné que cette couverture n’a pas seulement augmenté en termes de nombre de personnes protégées, mais que la couverture du plan de santé de base, qui contient un ensemble de services médicaux auxquels les affiliés ont droit, tels que les soins contre le cancer et les médicaments adjuvants, a également été considérablement étendue.

Dans sa présentation, M. De Camps a également souligné que, sur le plan économique, le pays connaît l’une des croissances les plus rapides, avec une moyenne annuelle de plus de 5 %.

« Grâce aux politiques mises en œuvre par le gouvernement de Luis Abinader, malgré la crise du COVID-19, nous avons réussi à maintenir une croissance soutenue, par rapport à des géants comme le Brésil, l’Argentine, le Mexique et la Colombie », a-t-il ajouté.

D’autre part, le ministre a présenté aux panélistes et aux experts internationaux le plan pilote pour la formalisation du travail domestique, avec lequel les autorités cherchent à réduire l’informalité du travail et à améliorer les conditions de travail, la couverture santé et retraite et les accidents du travail dans cet important secteur.

Ce panel intitulé « Expériences des pays ibéro-américains » a été modéré par Gina Magnolia Riaño Barón, secrétaire générale de l’OISS, qui a mis en avant les échanges bilatéraux et les réunions plénières organisés dans le cadre de ce forum pour réduire l’informalité du travail.

Cette activité a eu lieu les 20 et 21 octobre à l’hôtel Tequendama de Bogota, sous les auspices du ministère colombien du travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf − dix-huit =

Verified by MonsterInsights