La plateforme valide l’histoire éducative des citoyens

Le gouvernement, par l’intermédiaire du ministère de l’éducation (Minerd) et d’autres entités, a lancé la plateforme du dossier éducatif unique www.expedienteeducativo.gob.do, où, grâce à un code QR (code de réponse rapide), les citoyens peuvent vérifier leurs antécédents scolaires, tels que les licences, les maîtrises, les diplômes et les cours techniques suivis entre 2006 et 2009, respectivement.

Le ministère de l’enseignement supérieur, de la science et de la technologie (Mescyt) dispose de 1 357 839 certificats, correspondant à 828 119 diplômés.

De même, l’Instituto de Formación Técnico Profesional (Infotep) a affiché plus de 8 096 302 certificats de 2009. Les certificats déjà obtenus seront migrés ultérieurement.

L’Institut national d’administration publique (INAP) a quant à lui délivré 450 000 certificats.

Plus de 5 182 000 citoyens en bénéficieront, selon Joel Santos, ministre de la présidence et coordinateur du cabinet de la transformation numérique.

Avec le dossier éducatif unique, les axes du gouvernement sont renforcés, tels que l’économie, la compétitivité et le fait de placer le citoyen au centre des politiques publiques, a déclaré M. Santos.

Le citoyen sera le porteur de son information

Ce n’est plus l’institution, mais « le citoyen est le porteur de son information », disponible en cliquant sur un bouton, a déclaré M. Santos lors du lancement au Minerd.

Ángel Hernández, ministre de l’éducation, a ajouté que le portail sera constamment mis à jour et que les certificats des forces armées et de l’Institut technique des Amériques (ITLA) y seront ajoutés.

L’investissement, selon M. Hernández, est de 65 millions de pesos, un chiffre qu’il considère comme très bas pour les services offerts.

M. Hernandez a indiqué qu’ils assureront également le suivi de la documentation interne du Minerd, comme les contrats et les lettres. Et il a cité comme autre avantage le fait que les gens éviteront désormais les longues files d’attente qui se formaient auparavant au Minerd à la recherche de documents.

La plateforme a été développée dans le cadre de la mise en œuvre du programme « Zéro bureaucratie » et conformément au programme « Digital Agenda 2030 ».

La diaspora n’aura pas besoin de venir en RD

Le président Luis Abinader a expliqué que le système ne profite pas seulement aux habitants, mais aussi aux Dominicains de la diaspora. Il a déclaré que lors de son dernier voyage à New York, quelqu’un lui avait demandé d’installer un bureau Minerd au consulat afin d’obtenir des documents scolaires.

Il a félicité l’équipe technique du Minerd et les institutions impliquées, comme l’Oficina Gubernamental de la Información y Comunicación (Ogtic), pour leur gestion efficace et pour avoir rendu les services moins coûteux.

Source: Diariolibre.com

author avatar
République Dominicaine Live

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 + dix-huit =

Verified by MonsterInsights