La RD et les Pays-Bas analysent les progrès réalisés en matière de transition énergétique

Dans le cadre de la COP28 qui se tient à Dubaï, aux Émirats arabes unis, la République dominicaine et le Royaume des Pays-Bas, l’organisation basée en Californie (États-Unis) Calstart et le Clean Energy Ministerial (CEM), ont passé en revue, un an après l’adhésion du pays, les progrès réalisés jusqu’à présent dans le cadre de l’Accord mondial pour la réduction des émissions des véhicules utilitaires moyens et lourds, qui est développé dans le cadre du programme Drive to Zero, mis en place par Calstart et le California Air Resources Board.

Lors de la réunion, le vice-président exécutif du Conseil national pour le changement climatique et le mécanisme de développement propre et co-président de la délégation dominicaine à la COP28, Max Puig, a présenté les progrès réalisés par le pays dans la poursuite des principaux objectifs de cet accord, signé par la République dominicaine l’année dernière 2022 lors de la COP27 à Sharm el-Sheikh, en Égypte, et qui vise à ce que le pays dispose de 30 % de véhicules électriques d’ici 2030.

« Ces objectifs ne sont pas faciles à atteindre, mais nous travaillons sur le cadre réglementaire, la création d’incitations et les conditions nécessaires pour aller dans cette direction, main dans la main avec Intrant et d’autres institutions connexes. En fait, le pays a déjà lancé la mise en œuvre d’un plan pilote pour l’acquisition de bus électriques par l’intermédiaire de l’OMSA (Municipal Bus Service Office), afin de poursuivre sur la voie de la mobilité électrique et durable », a déclaré M. Puig.

Pour leur part, les représentants de cette initiative, menés par la conseillère principale de l’Agence néerlandaise pour les entreprises, Sonja Munnix, le président-directeur général de Calstart, John Boesel, et la responsable de la mobilité du World Business Council for Sustainable Development, Urska Skrt, ont offert un soutien technique pour développer et améliorer les capacités du pays dans ce domaine, afin que l’avancée vers la mobilité électrique dans le transport de personnes et de marchandises se fasse avec la plus grande efficacité et la plus grande transparence possible.

Rapports d’information

La délégation du Royaume des Pays-Bas a profité de l’occasion pour présenter les résultats de l’étude intitulée Expanding Access to Finance for Zero Emission Trucks in Latin America and the Caribbean, conçue pour identifier les actions et interventions clés pour le secteur financier et les gouvernements de la région afin d’accélérer l’adoption d’options plus durables et moins émettrices de gaz à effet de serre pour le transport de marchandises.

« Le rapport a été élaboré par la fondation Climate Works ; il est disponible en anglais et en espagnol et se concentre principalement sur cinq pays du continent : le Mexique, la Colombie, le Chili, l’Uruguay et la République dominicaine. Il s’agit d’un outil fondamental pour nous permettre d’amorcer la transition nécessaire vers la durabilité climatique dans un secteur aussi important que celui des charges lourdes et moyennes, y compris les autobus, qui est fondamental pour la mobilité des personnes », a déclaré le vice-président exécutif du Conseil national pour le changement climatique et le mécanisme de développement propre, Max Puig.

L’étude sur le blocage de l’infrastructure de recharge des véhicules commerciaux a également été présentée, afin de connaître les opérations à réaliser dans le but d’avancer dans le déploiement et l’installation de l’infrastructure nécessaire pour soutenir le processus de décarbonisation du système de transport civil et commercial.

En outre, la délégation de la République dominicaine a pu prendre connaissance du Plan d’action mondial 2023 pour la mise en œuvre de l’accord mondial sur la réduction des émissions des véhicules utilitaires moyens et lourds, une étude multi-pays qui non seulement présente une planification ambitieuse pour développer cette initiative, mais formule également des recommandations générales et spécifiques sur les décisions qui doivent être prises pour mettre en œuvre cette initiative.

Source: Presidencia.gob.do

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 − deux =

Verified by MonsterInsights