Les entreprises de la ville coloniale appelées à participer à l’APM

Ce projet aura un impact sur le développement de tous les acteurs qui interagissent dans le centre historique « , a déclaré Amín Abel Santos, coordinateur général de l’Unité de coordination du programme (UCP).

Le Programme intégral de tourisme et de développement urbain de la ville coloniale de Saint-Domingue (PIDTUCCSD), mis en œuvre par le ministère du Tourisme (Mitur), invite les micro et petites entreprises situées dans la ville coloniale à participer au deuxième appel à candidatures du Programme d’appui aux micro et petites entreprises (PAM), qui se déroulera jusqu’au 15 août.

Le PAM vise à augmenter les opportunités économiques pour les micro et petites entreprises (mypes) dans le centre historique, afin de générer une plus grande valeur ajoutée qui permette le développement de l’économie locale, au bénéfice du commerce local, avec une offre de biens et de services de qualité et, par conséquent, en contribuant au bien-être des résidents et en offrant une meilleure expérience aux visiteurs.

En plus d’offrir des outils pour rendre les MPME de Ciudad Colonial plus durables, plus rentables et plus compétitives, il génère également la possibilité de les intégrer dans des réseaux de collaboration qui encouragent l’associativité et les liens productifs.

Amín Abel Santos, coordinateur général de l’Unité de coordination du programme (UCP), a expliqué que « ce projet est très important pour nous, car il constitue un mécanisme de renforcement des établissements commerciaux qui influencent le dynamisme économique de la ville coloniale et, à son tour, a un impact sur le développement de tous les acteurs qui interagissent dans le centre historique », a-t-il déclaré.

Jaime Read, coordinateur des projets de développement des économies locales, de gestion et de renforcement institutionnel du programme, dans le cadre duquel le PAM est développé, a expliqué que les micro-entreprises comptant jusqu’à 10 travailleurs peuvent participer, ainsi que les petites entreprises comptant entre 11 et 50 travailleurs, comme le prévoit la législation sur les petites et moyennes entreprises en République Dominicaine, a-t-il ajouté.

Parmi les avantages offerts par le PAM aux établissements commerciaux qui répondent aux exigences établies et qui sont sélectionnés, il y a la formation et l’assistance technique d’experts, la création d’un plan d’action et le soutien à sa mise en œuvre, en fonction des besoins de chaque entreprise.

Un groupe de MPME participantes, sélectionnées selon des critères prédéterminés, bénéficiera également d’un soutien pour l’adaptation et/ou l’équipement de leurs locaux commerciaux, entre autres avantages.

Les types d’entreprises qui bénéficieront d’une aide sont les suivants : points de vente d’aliments et de boissons, petits établissements commerciaux de divertissement et de théâtre, boutiques d’artisanat, points de vente de souvenirs et de matériel d’information, librairies traditionnelles vendant du matériel culturel, historique et didactique, hôtels et autres services d’hébergement, épiceries, magasins traditionnels, supérettes, etc.

Pour participer et obtenir plus d’informations sur le PAM, les représentants des entreprises doivent consulter le règlement du programme, qui se trouve à l’adresse suivante : https://www.mitur.gob.do/publicaciones/. Ils doivent également remplir et remettre le formulaire de candidature au siège du PIDTUCCSD, dans l’immeuble Saviñón, au troisième étage, à l’angle des rues El Conde et José Reyes, ou par voie électronique avant le 15 août et jusqu’à 17 heures.

Les personnes intéressées peuvent écrire à l’adresse électronique suivante : [email protected]

Le Programme intégral de développement touristique et urbain de la ville coloniale de Saint-Domingue (PIDTUCCSD) ou Programme vise à revitaliser le centre historique dans ses aspects touristiques urbains, économiques et culturels, pour lesquels il développe actuellement plus de 25 projets. Ses objectifs spécifiques sont les suivants

  1. Récupération des espaces publics et des monuments historiques.
  2. L’amélioration des conditions de vie des résidents.
  3. Le développement de l’économie locale.
  4. Le renforcement de la gestion de la ville coloniale de Santo Domingo.

Ce programme est réalisé dans le cadre d’un contrat de prêt de 90 millions de dollars, signé entre l’Etat dominicain et la Banque Interaméricaine de Développement (BID). Il est exécuté par le Ministère du Tourisme, à travers l’Unité de Coordination du Programme (UCP), et en coordination avec le Ministère de la Culture (MINC) et la Mairie du District National (ADN).

Source : Mitur.gob.do

author avatar
République Dominicaine Live

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 + trois =

Verified by MonsterInsights