Les vols entre la RD et St. Maarten continueront normalement

Les accords bilatéraux entre la République dominicaine et St Maarten ont été mis en péril cette semaine après que l’autorité de l’aviation civile de l’État (SMCAA) a accusé le conseil de l’aviation civile de la République dominicaine (JAC) de suspendre une société au profit des compagnies aériennes dominicaines.

Le 1er août, la SMCAA a annoncé la suspension des vols des compagnies aériennes dominicaines à partir du 5 août, après que le JAC dominicain a révoqué les permis d’exploitation (résolution 172-2022) de Windward Island Airways (Winair), basée dans les Antilles néerlandaises. « Il s’agit d’une violation de l’accord bilatéral de transport aérien entre Saint-Martin et la République dominicaine », a déclaré le ministre par intérim du tourisme, des affaires économiques, des transports et des télécommunications (TEATT), Omar Ottley.

Dans les heures qui ont suivi, des réunions ont eu lieu entre les deux pays pour résoudre le problème, étant donné qu’il s’agit de deux des marchés les plus importants de la région.

Winair St MaartenActuellement, deux compagnies dominicaines (Air Century et Sky High Aviation) et une de Saint-Martin (Winair) assurent la liaison entre les deux États insulaires, offrant au total 10 opérations hebdomadaires en ATR 42, CRJ 200 et ERJ 145. En 2019, 32 079 passagers ont été mobilisés, ce qui en fait la troisième ligne la plus fréquentée depuis la République dominicaine.

Retour à la normale

Après trois jours, le Conseil de l’aviation civile (CAB) de la République dominicaine a indiqué mercredi que l’autorité maritime, de navigation et d’aviation civile de Saint-Martin (SMCAA) a levé la suspension des vols de la compagnie aérienne en provenance de la République dominicaine.

 » La mesure ordonnée par l’autorité de Saint-Martin n’est pas entrée en vigueur. En moins de 24 heures, ils sont revenus sur la décision qu’ils avaient prise. Nous garantissons donc que le transport aérien de passagers sur la ligne San Martin/Santo Domingo/San Martin n’a été affecté à aucun moment », a déclaré le président de la JAC.

La JAC a déclaré que les deux pays ont maintenant une compréhension mutuelle, et il a été convenu que WINAIR continuerait ses services vers la République dominicaine.

Les compagnies aériennes de la République dominicaine peuvent également desservir St. Maarten si leur accord de transport aérien n’a pas expiré.

« Il est important que nous comprenions la nécessité de protéger les nôtres, ce qui, je crois, était la prémisse de la lettre envoyée en premier lieu. Toutefois, nous devons également reconnaître que nos actions peuvent parfois faire plus de mal que de bien, et que la diplomatie est donc parfois une meilleure voie à suivre », a déclaré M. Ottley, ministre des transports de St-Martin.

M. Ottley a déclaré que la même réciprocité s’applique aux compagnies aériennes de la République dominicaine dont les accords de service sont toujours valables pour St. Maarten ou qui demandent de nouvelles dates de service, comme la compagnie dominicaine à bas prix Arajet qui a demandé des vols bihebdomadaires vers les Antilles.

En savoir plus: VOYAGER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

20 − douze =