M. Abinader inaugure le parc de la zone franche industrielle d’Hispaniola

Le président Luis Abinader a inauguré ce vendredi le parc de la zone franche industrielle Hispaniola et a lancé les travaux de construction du centre logistique Hispaniola, dans la municipalité de San Antonio de Guerra, avec un investissement estimé à 2,4 milliards de RD, qui permettra de créer 15 000 emplois.

La zone économique Hispaniola est un projet de développement qui comprend une zone franche, un centre logistique et un parc commercial et industriel.

Lors de la cérémonie, le ministre de l’industrie, du commerce et des PME, Víctor Bisonó, a indiqué que l’expansion du parc inauguré aujourd’hui, dans le cadre du macro-projet susmentionné de la zone économique Hispaniola, compte à ce jour 3 entreprises et 1 300 employés.

Bisonó a également déclaré que, si l’on tient compte des projections de développement du parc, à partir des terrains qui seront mis à la disposition des entreprises dédiées à différents types d’activités, et de l’emploi moyen enregistré dans les parcs de la zone franche situés dans le Grand Saint-Domingue, le parc de la zone franche industrielle Hispaniola sera en mesure d’offrir des emplois à environ 15 000 personnes.

Il a ajouté que d’ici 2024, l’infrastructure nécessaire sera construite pour accueillir trois nouvelles entreprises, ce qui portera le parc industriel à 650 000 pieds carrés de bâtiments, prévoyant un marché du travail total d’environ 1 600 emplois directs.

Il a également ajouté que l’investissement réalisé par le parc, ajouté à l’investissement programmé pour cette seule année, atteindra 2,4 milliards de pesos, faisant du parc de la zone franche industrielle d’Hispaniola le troisième parc privé de la zone franche de l’agglomération de Saint-Domingue.

« Nous pouvons donc affirmer que ces trois ans et demi ont été historiques pour nos zones franches et que la dynamique de travail que nous avons réussi à générer entre le gouvernement et le secteur privé a été fondamentale pour obtenir les résultats que nous avons vus jusqu’à présent et qui, j’en suis sûr, se poursuivront pendant encore au moins quatre ans », a-t-il déclaré.

Le directeur du projet, Arturo Peguero Almánzar, a indiqué que le complexe commence par le parc de la zone franche industrielle d’Hispaniola, qui a une superficie de 420 000 mètres carrés. Trois entreprises y opèrent actuellement, occupant des bâtiments industriels d’une superficie de 400 000 pieds carrés et employant 1 300 personnes.

Le parc de la zone franche industrielle Hispaniola dispose d’un espace suffisant pour construire 2,9 millions de mètres carrés de bâtiments destinés à accueillir des entreprises de fabrication, de logistique, de commerce et de services.

Le centre logistique Hispaniola, dont la construction a commencé aujourd’hui, occupera un terrain de 110 000 mètres carrés sur lequel seront construits des bâtiments de 600 000 pieds carrés destinés à des entreprises d’exploitation logistique. Le premier entrepôt sera achevé à la fin de l’année 2024 et accueillera deux entreprises sur une surface de 120 000 pieds carrés. Son objectif est de faciliter l’activité de commerce international des entreprises qui s’installent dans la zone économique d’Hispaniola.

Historique du projet

Errol Boulos, vice-président exécutif de la zone franche industrielle d’Hispaniola, a remercié le président Luis Abinader pour sa deuxième visite du projet. La première était pour le début de la construction de la zone franche. Il a expliqué que cette initiative remonte à 2002, lorsqu’il a participé à une activité de l’Association des fabricants de bougies d’Amérique latine à Punta Cana, où ils ont acquis l’équipement pour installer une petite usine qu’ils ont baptisée Velas Hispaniola.

Il est important de noter, a dit Boulos, que l’une des motivations pour lancer cette initiative d’investissement dans la création d’une zone de développement économique est l’environnement de stimulation de l’investissement privé et la promotion intense des exportations, comme une composante essentielle de la politique économique du président Abinader.

Le président était accompagné de la directrice de ProDominicana, Biviana Ribeiro, et du directeur du Conseil National des Zones Franches, Daniel Liranzo, ainsi que du sénateur et du maire de la municipalité de San Antonio de Guerra, César Rojas.

Source: Presidencia.gob.do

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quinze + trois =

Verified by MonsterInsights