Coup d’envoi de la 11e édition du Cyberdrill Americas 2023

Le gouvernement dominicain et l’Union internationale des télécommunications (UIT) ont lancé lundi la onzième édition de Cyberdrill Americas 2023, une rencontre qui réunit des experts nationaux et internationaux en cybersécurité et cherche à développer un espace d’analyse et de discussion sur les besoins, les actions et les initiatives en matière de sécurité de l’espace.

« Pour le gouvernement, c’est une grande satisfaction de pouvoir participer à cette réunion, conscient des réalisations que le pays a accomplies dans le domaine des technologies de l’information et de la communication, en particulier dans le domaine de la protection du cyberespace, tout en gardant un œil sur les défis qui restent à relever dans ce domaine qui nous réunit aujourd’hui, a déclaré le ministre de la présidence, Joel Santos Echavarría, lors de son allocution de bienvenue.

Santos Echavarría a indiqué que la cybersécurité est devenue l’un des piliers fondamentaux pour garantir le développement durable à l’ère numérique, raison pour laquelle le gouvernement a établi des alliances stratégiques internationales, basées sur des aspects tels que l’innovation, la transformation numérique et la cybersécurité.

« L’un des thèmes transversaux de l’administration actuelle est de réaliser la transformation numérique de la société dominicaine, avec l’objectif que les technologies de l’information et de la communication deviennent des outils stratégiques pour un développement durable et inclusif », a déclaré le ministre.

À cet égard, le ministre a indiqué qu’à travers la Stratégie nationale de cybersécurité 2030, de nouvelles mesures ont été prises pour renforcer la cybersécurité en République dominicaine, en proposant des instruments réglementaires et législatifs pour promouvoir un plus grand échange d’informations entre le gouvernement et le secteur privé, à travers le développement d’initiatives qui découlent de chacun des objectifs stratégiques et envisagées dans son plan d’action.

Pour sa part, le responsable de programme de l’Union internationale des télécommunications (UIT), Pablo Palacios, a déclaré que l’une des principales missions de l’UIT est de veiller à ce que toutes les personnes soient connectées de manière cybersécurisée et que cet objectif sera atteint en créant une culture de la cybersécurité dès l’enfance, grâce à la formation et à la transmission d’informations, d’où l’organisation de ce type d’événement.

« Nous sommes heureux que, pour la première fois, nous organisions cet événement en République Dominicaine. À cette occasion, nous avons réussi à obtenir la participation d’importantes organisations internationales, d’experts et de formateurs, de sorte que les sessions seront très enrichissantes », a-t-il déclaré.

Nelson Arroyo, président du conseil d’administration de l’Institut dominicain des télécommunications (Indotel), a remercié l’UIT pour le soutien apporté à ce type de manifestation et a indiqué que les technologies de l’information et de la communication (TIC) étaient devenues un élément essentiel du développement des nations et de l’amélioration de la vie quotidienne de la société.

« L’utilisation des TIC augmente chaque jour dans tous les secteurs productifs de toutes les nations. L’avancée des technologies est indéniable et la contribution qu’elles apportent au monde l’est tout autant », a-t-il déclaré.

Le Ciberdrill se tiendra jusqu’au vendredi 23 juin, dans le cadre d’une action développée par l’UIT, en coordination avec le ministère de la Présidence (Minpre), Indotel, le vice-ministère de l’Agenda numérique, la direction exécutive du CNCS, le Centre pour les compétences électroniques en Amérique latine et dans les Caraïbes (LAC4) et la direction exécutive de l’Office gouvernemental des technologies de l’information et de la communication (Ogtic), qui seront les hôtes, et avec la coorganisation de la Commission technique régionale des télécommunications (Comtelca).

L’ouverture de l’événement, qui a eu lieu au Centre culturel des télécommunications de la ville coloniale, s’est déroulée en présence du directeur de l’Office gouvernemental des technologies de l’information et de la communication (Ogtic), Bartolomé Pujals ; de la secrétaire exécutive de la Commission technique régionale des télécommunications d’Amérique centrale, Lizania Pérez ; des vice-ministres de l’Agenda numérique et de la Coordination de la sécurité du ministère de la Présidence, José David Montilla et José Martín Gabirondo ; et du directeur exécutif du Centre national de cybersécurité de la République Dominicaine (CNCS), le colonel PN. , Juan Gabriel Gautreaux.

Source : Hoy.com.do

author avatar
République Dominicaine Live

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × 3 =

Verified by MonsterInsights