Culture et bijoux pour le tourisme en République Dominicaine

Les plus de sept millions et demi de touristes qui ont choisi de s’envoler vers l’île caribéenne de la République Dominicaine pour leurs vacances savent bien que l’un des points forts de l’île est précisément cette côte caribéenne, avec ses plages de sable blanc et fin et ses eaux cristallines.

Mais il y a aussi une partie unique qui a beaucoup plus à voir avec son patrimoine culturel.

Avant de se lancer dans l’aventure, il faut d’abord trouver des vols bon marché pour se rendre dans certaines des villes les plus importantes de l’île. Grâce aux moteurs de recherche, il est facile de trouver des offres qui permettent non seulement d’avoir des vols aller-retour mais aussi des logements tout compris, ce qui est généralement le plus demandé par ceux qui traversent l’étang et qui ne veulent pas se compliquer la vie, mais plutôt choisir les plans et profiter.

Une fois que vous avez vu cela, il est nécessaire de commencer à considérer la documentation qui sera nécessaire pour pouvoir passer la douane. Outre le passeport, qui doit être valable six mois à partir du moment où l’on franchit la frontière, il est désormais nécessaire de remplir un processus en ligne qui, grâce au e Ticket de la République Dominicaine, rassemble jusqu’à trois documents, dont les données personnelles du voyageur, ses plans d’entrée et de sortie du pays ou son logement et une déclaration sur l’honneur de son état de santé – une exigence de plus en plus importante après la pandémie.

Une fois les documents, les vols et l’hébergement en place, il est temps de s’imprégner de la richesse culturelle de la République Dominicaine.

3 sites précolombiens pour tous les amoureux de la nature et de l’histoire

Los Tainos est l’endroit idéal pour s’immerger dans l’essence précolombienne de l’île. Son parc archéologique, Tres Ojos, permet d’explorer des grottes, des lacs souterrains et de voir les pictogrammes et pétroglyphes développés par les Indiens Tainos. À seulement 8 kilomètres de Santo Domingo, vous pouvez vous baigner dans trois lacs d’eau douce uniques en leur genre.

Un peu plus urbaine et architecturale, la visite de la zone coloniale de Saint-Domingue nécessite une journée exclusive pour permettre aux visiteurs de saisir l’importance et la richesse culturelle de la capitale. Les bâtiments coloniaux, les rues pavées historiques et les sites tels que la cathédrale et le musée des maisons royales témoignent de l’histoire de ce qui fut l’île d’Hispaniola. Le contraste avec la modernité se trouve au Musée d’art moderne, où vous pourrez admirer une collection d’art contemporain qui sera la cerise sur le gâteau de la visite historique et artistique de la capitale.

Tout comme les sites, les fêtes ont également une saveur historique et traditionnelle. La danse, la gastronomie, l’artisanat et même les carnavals parlent d’un passé marqué par l’époque où les Taïnos ont cédé la place aux colonies après l’arrivée des Espagnols sur l’île. Leurs coutumes témoignent d’un passé commun qui a évolué jusqu’à nos jours.

La joaillerie en République Dominicaine

Si vous aimez les bijoux, vous devez visiter le musée de l’ambre, où vous trouverez une collection unique d’ambre dominicain qui laisse les touristes impressionnés par la richesse des pièces exposées.

De nombreuses personnes décident d’acheter des pièces d’argent en République Dominicaine en raison du prix, qui peut être jusqu’à 20 % moins cher qu’à l’extérieur du pays.

L’ambre et le larimar, une pierre bleue très typique extraite in situ, sont les plus recherchés pour être montés sur des pièces d’argent.

Source : Salamancartvaldia.es

author avatar
République Dominicaine Live

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 + un =

Verified by MonsterInsights