L’aéroport de San Isidro pourra fonctionner comme terminal alternatif en cas d’urgence

Le directeur général de l’Institut dominicain de l’aviation civile (IDAC), Héctor Porcella, a affirmé que la remise en état et la modernisation de l’ancienne piste de l’aéroport militaire de San Isidro de la Force aérienne de la République dominicaine (FARD), permettra son utilisation éventuelle comme terminal alternatif dans les situations d’urgence, au bénéfice du système aéronautique du pays.

Le fonctionnaire a révélé que l’idée a le plein soutien du président de la République Luis Abinader, après avoir été consultée par le commandant général de la FARD, Carlos Febrillet Rodriguez, et par le directeur de l’IDAC lui-même, lors du lancement des travaux de rénovation de la piste de San Isidro.

Il a indiqué que le projet comprend l’installation d’une nouvelle tour de contrôle et de sa cabine préfabriquée correspondante, les travaux de génie civil du centre de contrôle de surveillance des opérations aériennes et l’installation d’un système d’assistance radio à la navigation aérienne.

M. Porcella a défini comme une initiative d’un grand intérêt stratégique le nouveau projet de modernisation et de rénovation des systèmes d’aide à la navigation aérienne de la base aérienne de San Isidro, située dans l’une des zones d’activité aéronautique les plus importantes du territoire national.

Il a déclaré qu’il s’agissait d’un projet marquant pour sa contribution à la modernisation de l’aviation générale et au renforcement de la sécurité opérationnelle, qui implique l’IDAC et toutes les institutions qui composent l’industrie aéronautique du pays.

Il a expliqué que l’IDAC assume la responsabilité de soutenir le développement du nouveau projet dans la phase d’installation et de contrôle de tous les aspects techniques afin de garantir la conformité avec les normes et les réglementations de l’OACI régissant l’aviation internationale.

Le ministre administratif de la présidence, José Ignacio Paliza, le ministre de la défense, Carlos Luciano Díaz Morfa, et les chefs des principales institutions militaires et de la police nationale ont participé à ces activités.

Source: Arecoa.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 − 13 =

Verified by MonsterInsights