Le ministère de la culture organise des dialogues culturels

Le ministère de la Culture (MINC) a organisé la septième édition des Dialogues culturels, cette fois-ci avec la participation de personnalités des secteurs artistique, artisanal et folklorique du Grand Saint-Domingue et de Monte Plata, à l’Institut technologique des Amériques (ITLA).

Dirigée par la ministre de la Culture, Milagros Germán, la réunion s’est déroulée en présence de Catalina Andújar, représentante résidente de l’Organisation des États ibéro-américains (OEI) en RD, de José Luis Pérez, vice-ministre du Développement, de l’Innovation et de la Recherche culturelle, et d’Omar Méndez, recteur de l’ITLA.

Au cours de cette journée de dialogue entre les autorités du MINC et les responsables culturels des différentes municipalités qui composent les provinces participantes, ces derniers ont exprimé leurs préoccupations, leurs suggestions et surtout leurs besoins en matière d’expansion et de promotion des activités culturelles dans les différents districts.

« Nous avons découvert des forces et identifié des faiblesses et des opportunités afin de pouvoir mettre en œuvre les politiques publiques nécessaires pour garantir le développement et l’utilité de la culture », a déclaré le ministre Germán, qui a écouté attentivement chacune des interventions.

Lors de cette réunion, Catalina Andújar, représentante résidente de l’OEI, qui agit en tant qu’observateur international pour garantir la transparence du processus, a exprimé que ce fut une source de grande joie et d’engagement pour cette organisation d’accompagner les autorités du MINC dans les Dialogues Culturels.

Il a également indiqué que ces réunions « vont marquer un avant et un après dans la manière d’élaborer les politiques publiques culturelles dans la région », ce qui, selon ses propres termes, a été corroboré par les ministres d’autres pays qui ont participé au Congrès ibéro-américain de la culture qui s’est tenu en novembre de l’année dernière à Lisbonne, au Portugal.

M. Andújar a indiqué que le BIE travaillait à l’accompagnement et à la systématisation de ce processus afin de générer un diagnostic participatif du secteur culturel et, à cette fin, des entretiens spécifiques sont menés avec des acteurs clés et des groupes de discussion. Ce document servira de base à l’élaboration des politiques publiques qui auront un impact sur la vie culturelle du pays.

La réunion

Parmi les demandes adressées par les participants aux autorités du ministère de la culture figure la demande de gestion des pensions des artistes, des gestionnaires, des artisans, des musiciens et des groupes folkloriques de grande importance, tels que la confrérie des Congos del Espíritu Santo, de Mata Los Indios, de Villa Mella, entre autres.

De même, certains représentants ont exprimé le besoin d’être guidés dans l’obtention de financements pour la mise en œuvre de projets et le soutien à la création de centres culturels dans leurs municipalités respectives.

Source: Presidencia.gob.do

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt − six =

Verified by MonsterInsights