Le secteur du tourisme entame des travaux d’amélioration de la zone autour de la station balnéaire de Boca de Cachón

Le ministre du Tourisme, David Collado, a commencé les travaux d’amélioration des alentours de la station balnéaire de Boca de Cachón, à Jimaní, pour un coût de plus de 83 millions de pesos.

Le projet consiste en l’intervention d’une surface totale de 9 720 mètres carrés, qui comprend 59 parkings pour véhicules, 21 autres pour motos et deux cabines de la police touristique (Politur).

Les travaux comprennent également 2 modules de vente avec pergolas, 2 modules de toilettes et 4 pergolas pour les ventes temporaires.

M. Collado a déclaré que les travaux modifieront radicalement la station balnéaire et auront un impact extraordinaire sur l’activité commerciale dans la zone environnante.

« Je vous assure que cette intervention, ici à Boca de Cachón, marquera un avant et un après dans toute cette zone, où les visiteurs pourront s’amuser pleinement », a-t-il déclaré.

Il a souligné que l’ouvrage a été conçu en tenant compte de sa topographie, en l’adaptant au moyen d’escaliers et de rampes pour une meilleure accessibilité, ainsi qu’en construisant des plates-formes récréatives à proximité immédiate de la station thermale pour profiter de ses eaux froides et cristallines.

L’intervention sera réalisée par l’intermédiaire de la Commission d’exécution des infrastructures des zones touristiques (Ceiztur), pour un coût de 83 212 495,03 RD, et sera divisée en deux zones récréatives.

La première zone comprend un belvédère – escalier, qui constitue l’accès piétonnier à la station depuis la route principale.

La seconde zone comprend les places récréatives, les aires de jeux pour enfants, le module principal de toilettes, les douches, la pergola et l’accès depuis le parking principal.

Les travaux comprennent également l’intervention paysagère dans l’ensemble de la station thermale, les équipements, les aires de jeux pour enfants, l’éclairage, la signalisation, la rampe d’accès universelle, les bancs en béton, les tables de pique-nique et les poubelles, entre autres.

Ce projet fait partie du programme de récupération des côtes marines, des espaces publics, des jetées, des plages et des stations balnéaires, développé par le ministère du Tourisme (Mitur).

Source: Arecoa.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

six + vingt =

Verified by MonsterInsights