Mitur et Infotep signent un accord

Le ministère du tourisme (MITUR) et l’Institut national de formation technique et professionnelle (INFOTEP) ont signé un accord de collaboration interinstitutionnelle dans lequel ils s’engagent à unir leurs forces pour la mise en œuvre de projets et d’initiatives de formation et de renforcement des capacités au profit des différents acteurs de la chaîne de valeur du secteur touristique au niveau national.

Il s’agit notamment des vendeurs et des commerçants des plages et des fronts de mer, des guides touristiques, du personnel du ministère du tourisme et d’autres parties prenantes de la chaîne de valeur du secteur touristique du pays.

L’accord a été signé par David Collado, ministre du tourisme, et Rafael Santos Badía, directeur général de l’INFOTEP.

Parmi les premières actions à mettre en œuvre, dans le cadre de l’accord, figurent la mise en œuvre d’un plan de conseil et d’assistance technique dans les domaines identifiés comme prioritaires, la conception et la mise à jour des activités de formation propres au secteur, entre autres domaines.

Ces formations visent à « fournir aux participants des compétences administratives, sociales et techniques, afin d’améliorer la qualité des services touristiques et d’avoir un impact favorable sur le développement des communautés ».

Quant aux collaborateurs de Mitur, elle établit la mise en œuvre de programmes de formation technique afin de leur fournir les compétences techniques et managériales nécessaires dans le but d’augmenter la qualité des services fournis.

Il prévoit également des sessions de formation dans les territoires qui seront concernés par le Plan national de régulation, de régularisation, de formation et de financement des vendeurs et commerçants informels des plages.

Cet accord prévoit « la mise en œuvre de projets conjoints, avec une approche innovante pour soutenir le secteur lié au tourisme communautaire durable et le renforcement de la chaîne de services, tels que les techniciens de navires de croisière, les opérateurs et les guides touristiques sur des questions telles que : L’employabilité, l’esprit d’entreprise, la conservation et le soin de l’environnement et son impact sur le tourisme, la gastronomie, la gestion et la transformation des sargasses ; le développement touristique de la province de Pedernales, parmi d’autres sujets d’intérêt.

Du côté de Mitur, la coordination de cet accord sera assurée par le vice-ministère de la gestion des destinations, par l’intermédiaire de la direction du contrôle et de l’application des règlements, et par les bureaux régionaux au niveau national ; dans le cas des guides touristiques, c’est le vice-ministère technique de l’institution touristique qui sera chargé de l’exécution de l’accord.

Source: Mitur.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 − 7 =

Verified by MonsterInsights