Ceara Hatton salue les efforts des ONG environnementales

Le ministre de l’Environnement Miguel Ceara Hatton a salué jeudi les efforts des organisations de la société civile liées à la protection des ressources naturelles et des zones protégées en RD.

« Je disais à mes amis environnementalistes que nous avons les mêmes objectifs stratégiques », avec « des tactiques différentes, mais complémentaires », a déclaré Ceara Hatton, lors d’une interview télévisée sur une chaîne locale.

Ceara Hatton a fait référence à une réunion qu’il a tenue mercredi avec des représentants de la Coalition pour la protection des aires protégées, dans le but de définir des actions pour formaliser la création de l’observatoire au sein duquel la société civile et le gouvernement travailleront en faveur des espaces qui doivent être préservés par la loi.

Participants et sujet de la réunion

Lors de la réunion, qui s’est tenue dans la salle polyvalente du ministère de l’environnement et des ressources naturelles, la création de l’équipe qui élaborera le plan de travail avec les prochaines actions a été discutée. Parmi les participants se trouvaient plusieurs fonctionnaires, ainsi que les écologistes Luis Carvajal, Eleuterio Martínez, Ceara Hatton Protección AmbientalYvonne Arias, Nelson Pimentel, Eladia Gesto, Eduardo Rodríguez et Nelson Batista.

« Nous avons les mêmes objectifs, je n’en doute pas. Maintenant, nous avons des tactiques différentes, parce que nous sommes dans des tranchées différentes. Parce que nous sommes le gouvernement et que notre champ de bataille est le gouvernement et la société », a déclaré Ceara Hatton, qui a rappelé que « ce gouvernement a mis l’accent sur le pouvoir des citoyens ».

Ceara Hatton a souligné que le ministère de l’Environnement est en train de rénover diverses infrastructures de contrôle et de surveillance dans 23 zones protégées du pays.

« Nous intervenons actuellement dans 23 zones protégées. Nous construisons 26 cabines, trois tours de guet et 57 rénovations de diverses infrastructures dans toutes les zones protégées », a-t-il déclaré.

Il a rappelé que la République dominicaine travaille pour atteindre l’objectif de conservation et de protection de 30% de la surface terrestre et marine, conformément au Cadre mondial pour la biodiversité, qui vise à préserver les ressources naturelles et à atténuer les impacts du changement climatique.

Source: Presidencia.gob.do

En savoir plus : Nature

author avatar
République Dominicaine Live

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

six + onze =

Verified by MonsterInsights