3 000 policiers formés à l’éducation complémentaire

La Commission technique pour la restructuration du système éducatif de la police nationale développe une auto-évaluation des actions qui constituent la stratégie pour continuer à avancer dans la réforme éducative de 40 000 policiers, dont 3 000 ont déjà été formés avec les programmes éducatifs complémentaires.

Le programme académique, qui complète la formation et les cours réguliers des policiers, vise à renforcer leur travail, conformément aux droits de l’homme, à l’éthique, à la gestion des conflits et à l’utilisation appropriée de la force.

Depuis le début de la mise en œuvre des cours en 2022, la Commission technique a réussi à former 3 000 policiers, dans 102 groupes, qui sont en service.

L’objectif pour 2024

D’ici 2024, il est prévu de former 5 000 policiers supplémentaires. À cette fin, un programme a été élaboré avec la logistique nécessaire pour garantir l’objectif proposé, ce qui signifie plus de classes et d’enseignants qui transformeront la police pour garantir le service aux citoyens conformément aux principes éthiques et moraux.

Les contenus étudiés par les élèves en uniforme gris sont les compétences personnelles et interpersonnelles, la connaissance de soi, le contrôle de soi, l’intelligence Programas Educativos Policiasémotionnelle, la communication assertive et la gestion des conflits.

Ils suivent ensuite un deuxième module qui couvre les droits de l’homme, la coexistence civique, le droit constitutionnel, les valeurs démocratiques, l’éthique, l’autorité et l’utilisation rationnelle du pouvoir et de la force.

Des enseignants pour les nouveaux policiers

Avec 80 enseignants spécialisés dans chacune des matières, dont le curriculum vitae et la trajectoire publique sont reconnus, ils développent leurs cours dans les salles de classe de 13 universités membres de l’Association dominicaine des universités (ADRU), conformément à la signature de l’accord célébrée l’année dernière.

Un engagement pour la transformation

Mukien Sang Ben, directeur exécutif de la commission technique, a déclaré que « la continuité du programme complémentaire dans différentes régions du pays est due au soutien du président de la République, pour le suivi et l’attention spéciale, ainsi qu’à l’assistance et à l’engagement des agents membres de l’institution de l’ordre et à l’accord signé par 13 universités membres de l’ADRU ».

Le projet de formation est développé sous la direction du Consortium d’éducation civique de la Pontificia Universidad Católica Madre y Maestra (PUCMM), qui met en œuvre le programme de cours complémentaires et est coordonné par le Dr. Aida Consuelo Hernández Bonnelly.

Méthode d’enseignement

Aida Consuelo Hernández Bonnelly explique que la méthodologie utilisée vise à garantir que les connaissances acquises ne se limitent pas à des concepts théoriques, mais que les agents sont en mesure de les appliquer dans leur travail policier. Les études de cas, les jeux de rôle, les débats et le travail en groupe sont quelques-unes des stratégies utilisées dans les cours complémentaires.

Le calendrier académique est en cours d’élaboration à La Romana, par l’UCE ; Barahona, Jimaní, Neyba et Pedernales, par l’Ucateba ; La Vega, par l’Ucateci ; Cotuí, par l’Uteco ; San Francisco de Macorís, par l’UCNE et à Santiago, par la PUCMM. Pour leur part, Inesdyc, Unapec, UNPHU, Unade et PUCMM sont responsables de la formation des agents qui travaillent dans le Grand Saint-Domingue et à San Cristobal, entre autres provinces, l’origine des jeunes formés ayant permis d’inclure des agents de toutes les provinces du pays.

Source: Presidencia.gob.do

En savoir plus : Actualités

author avatar
République Dominicaine Live

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × 1 =

Verified by MonsterInsights