Appel d’offres pour le train métropolitain de Kennedy à Charles de Gaulle

Le président Luis Abinader a annoncé qu’un partenariat public-privé serait lancé en juillet pour l’appel d’offres du nouveau système ferroviaire national, en commençant par la première étape du train métropolitain du Grand Saint-Domingue, qui ira des stations de métro Kennedy et Máximo Gómez jusqu’au Charles de Gaulle dans la première section, puis dans une extension jusqu’à l’aéroport international Las Américas.

Le président a indiqué que les travaux de cet important projet devraient commencer au cours du premier trimestre de l’année prochaine.

« Nous voulons relier tous les pôles du pays et en générer de nouveaux. Nous créons une nouvelle géographie des opportunités pour tous les Dominicains, de Pedernales à Miches, en nous arrêtant au cœur de l’île, pour faire de Santiago une métropole moderne et la relier en une demi-heure au projet Bergantín de Puerto Plata et au développement industriel, logistique et énergétique de Manzanillo », a-t-il déclaré.

Le président Abinader a également souligné que les investissements directs étrangers ont augmenté de plus de 25,5 % par rapport à l’année précédente, atteignant un chiffre sans précédent en République Dominicaine de plus de 4 milliards de dollars.

« Il convient également de noter que les États-Unis d’Amérique sont, à ce jour, notre principal partenaire en termes d’investissement étranger direct, avec l’attraction de 8 458 millions de dollars de 2010 à juin 2022 », a déclaré le gouverneur.

S’exprimant en tant qu’orateur invité à la conférence Bussines Future of Americas (BFA) et à la célébration du centenaire de la Chambre de commerce américaine de la République dominicaine (AMCHAMDR), M. Abinader a déclaré que la croissance économique que connaît le pays a été obtenue grâce à de grands efforts, en proposant et en mettant en œuvre des actions qui ont permis d’atteindre des chiffres indéniables.

Il a cité en exemple les chiffres de 2022, lorsque le produit intérieur brut du pays a atteint une croissance annuelle remarquable de 4,9 %, supérieure à la moyenne de l’Amérique latine.

« Nous sommes l’un des pays de la région présentant la plus grande stabilité économique, ce qui nous place dans la fourchette d’inflation cible, fixée à 4 % + 1. En mai de cette année, l’inflation annualisée était de 4,43 %, ce qui est conforme à la fourchette cible établie par les autorités monétaires », a-t-il déclaré.

Selon lui, cela place la République dominicaine parmi les pays ayant la plus forte croissance économique au monde en 2022 et consolide l’économie comme l’une des plus dynamiques d’Amérique latine.

Il a également souligné que l’année dernière, le pays a clôturé avec le plus haut niveau de réserves internationales de change de l’histoire, avec 14 436 millions de dollars et une appréciation de 2 % de la monnaie selon les données de la Banque centrale.

Il a révélé que, pour la première fois, plus de 7 millions de touristes sont arrivés en République Dominicaine par avion et 1,3 million de croisiéristes ; soit 8,5 millions de visiteurs, 13% de plus que dans la période précédant la pandémie.

« Tout cela démontre la grande confiance des investisseurs étrangers dans notre économie », a déclaré M. Abinader.

La Chambre de commerce américaine en RD est un grand allié

Le président a déclaré que la Chambre de commerce américaine en République dominicaine a toujours été un grand allié pour notre nation, car elle a été en mesure d’apporter une valeur ajoutée aux relations entre les deux nations, en misant sur la production nationale, l’investissement étranger et la promotion des exportations de nos produits, ce qui a sans aucun doute contribué grandement au positionnement du pays dans le monde.

De même, il a déclaré que Business Future of the Americas représente également une excellente occasion d’établir des contacts et de renforcer les liens avec les dirigeants publics et privés de l’ensemble de l’hémisphère.

La RD bénéficie d’un cadre réglementaire plus solide.

Se référant aux questions de gouvernance, le chef de l’État a indiqué que la République Dominicaine jouit d’un cadre réglementaire plus robuste, qui a été renforcé pour offrir une plus grande sécurité juridique et réduire la bureaucratie, comme la création du guichet unique pour l’investissement.

De plus, a-t-il expliqué, nous avons articulé par décret le Cabinet de Promotion de l’Investissement, composé des institutions stratégiques qui ont le plus grand impact sur la promotion et l’attraction de l’investissement.

« Si nous parlons du secteur industriel, nous pouvons convenir qu’il joue un rôle fondamental dans tous les processus de modernisation et de développement des pays. Et la République Dominicaine ne fait pas exception », a-t-il déclaré.

À cet égard, il a estimé que les zones franches sont l’une des activités productives ayant le plus grand impact en termes d’emploi dans le pays, fournissant plus de 192 000 emplois directs au cours de l’année dernière et affichant une croissance des exportations de 9 % au début de cette année 2023.

« La stabilité économique, politique et sociale de notre pays a fait que les investisseurs locaux et étrangers placent leur confiance et décident d’investir en République Dominicaine. Il s’agit là d’un véritable développement », a-t-il déclaré.

Le gouverneur a souligné que ce n’est pas un hasard si la République Dominicaine se trouve à la 80e place du classement mondial dans la catégorie du développement humain, sur une liste de 191 pays, et que ces dernières années, elle est l’une des rares nations au monde à avoir grimpé des positions.

« Ceci est dû aux efforts du gouvernement pour rendre la vie des Dominicains plus digne, ainsi qu’à l’équilibre de l’espace pour l’investissement national et étranger pour la production, la fabrication et le tourisme, générant ainsi un important mouvement de capital humain et des emplois de qualité pour les citoyens », a-t-il déclaré.

Il a souligné que les investisseurs attestent des caractéristiques particulières qui font du pays une destination attrayante et que l’une d’entre elles est sans aucun doute sa situation géographique privilégiée.

« Notre connectivité est telle que nous avons l’aéroport le plus connecté des Caraïbes, ainsi qu’une infrastructure portuaire qui nous place en troisième position pour la meilleure connectivité maritime de toute la région », a-t-il déclaré.

Des routes qui rapprochent la région métropolitaine

Le président Abinader a souligné que dans le sud du pays, en lien avec le projet de développement de Pedernales, le gouvernement a investi dans d’importantes routes qui ont rapproché cette zone de la région métropolitaine, avec des projets tels que le périphérique d’Azua, déjà achevé, et le périphérique de Baní, en cours de construction, ainsi que l’autoroute Enriquillo-Pedernales.

En ce qui concerne le port de Manzanillo, dont les travaux commenceront en juillet de cette année, le gouvernement a réalisé d’importants travaux de connectivité pour toute la région, comme l’inauguration de la route Montecristi-Copey-Dajabón, et les routes Guayubín-Mata de Santa Cruz-Copey et Santiago Rodríguez – Martín García-Guayubín sont en phase d’achèvement.

En outre, a-t-il ajouté, elles relieront les deux ports les plus importants du pays : le port multimodal de Caucedo et celui de Haina Oriental, grâce à l’extension de l’avenue écologique.

« Et, conformément à l’engagement que nous avons pris, nous avons lancé le mois dernier le processus d’appel d’offres pour la construction de l’autoroute de l’ambre.

Cette autoroute moderne de 32 kilomètres reliera Santiago et Puerto Plata en moins de 30 minutes, et comprendra, en un seul circuit, l’autoroute Amber, l’autoroute Circunvalación Norte de Santiago et le projet de développement immobilier touristique Punta Bergantín à Puerto Plata », a-t-il déclaré.

En outre, a-t-il souligné, nous sommes en train de réaliser un projet d’expansion et de modernisation de l’autoroute Duarte, en remplaçant les carrefours irréguliers par des virages opérationnels plus sûrs, ainsi que des voies d’intégration et d’incorporation aux différents carrefours, le fraisage, l’asphaltage, l’éclairage et une signalisation adéquate sur toute sa longueur, afin d’améliorer ses indices de sécurité routière.

Le chef de l’État a ajouté que plus de 400 kilomètres de l’ensemble du système de drainage transversal et longitudinal sont également reconstruits sur cette autoroute.

« Mais ce gouvernement a également fait un énorme effort pour développer notre réseau de transport de masse, avec des travaux aussi importants que le téléphérique de Los Alcarrizos déjà en service, ou le téléphérique et le monorail de Santiago en cours de construction, ou encore la ligne 2-C du métro, de Los Alcarrizos au kilomètre 9″, a-t-il déclaré.

Lorsque j’ai parlé du plan de développement Pedernales-Cabo Rojo, il y a eu des doutes », a-t-il déclaré, « lorsque j’ai parlé du plan de développement Pedernales-Cabo Rojo, il y a eu des doutes.

Lorsque j’ai parlé du plan de mobilité urbaine durable, qui comprend le développement du téléphérique de Los Alcarrizos, du monorail et du téléphérique de Santiago, ainsi que l’extension de la ligne 2C du métro de Saint-Domingue, il a également été considéré comme trop ambitieux pour être réalisé en un temps record », a-t-il déclaré.

Cependant, il a ajouté qu’aujourd’hui on peut constater que le téléphérique de Los Alcarrizos est déjà en service et que les autres projets avancent de manière très satisfaisante.

Le président a souligné que, conscient que tous les pays sont plongés dans une course accélérée à la transformation numérique, il a formé, dès l’entrée en fonction de son gouvernement, le cabinet de la transformation numérique, chargé d’élaborer l’Agenda numérique 2030.

« Nous étions très clairs sur le fait qu’il était impossible de réaliser une stratégie nationale solide sans le soutien et la participation du secteur privé. C’est pourquoi nous avons établi de manière permanente la table de travail sur la transformation numérique entre le gouvernement dominicain et la Chambre de commerce américaine et son comité sur les TIC », a-t-il expliqué.

In particular, he said, with the support of AMCHAMDR, we have helped with our Agenda to improve our government service, firstly by increasing transparency, facilitating communication channels and attention to citizens and promoting public innovation.

Results to show

He assured that an evidence of the collaborative work between the public and private sector, is that they have many results to show, such as the Digital Agenda of the Dominican Republic conquered the first place in the 2022 awards of the World Summit of the Information Society and according to the Global Cybersecurity Index 2021 published by the ITU, the country is now ranked #66 in the world, advancing 26 positions in a single year.

Likewise, he referred that, the National Cyber Security Index of the Governance Academy of Estonia, reported in January of this year an advance of 30 positions of our country, going from 58th to 28th place, and being today Dominican Republic number 1 in Latin America in terms of level of preparation to prevent and manage cyber incidents, according to that study.

Digital television transmission will soon beginAlso, he stressed, the awarding of radio spectrum frequencies to provide 5G telephony service has already begun, which has already begun to be offered by telecommunications companies in the country, and soon will begin the transmission of digital television, long delayed and which will finally become a reality in this government administration and will bring broadband connectivity to 90 communities that currently do not have coverage.

« Therefore, I encourage you to continue implementing together the Digital Agenda 2030, because this will result in achieving a more competitive, fairer, more equitable, more inclusive nation, where the population takes advantage of new technologies to improve their quality of life, the State is focused on citizens and organizations do the same to improve their productivity and competitiveness, » said the governor.

At present, he affirmed, they are preparing a future-proof Dominican Republic and maintained that the country is a paradise full of opportunities for commerce, business, tourism and for life itself.

« During this administration, we will be delivering to our citizens and businesses, new solutions that will positively impact them, such as the expansion of services in the Single Portal « Gob.do’, thanks to the Zero Bureaucracy Program, the Single Educational Record, the Single Health Record, » Abinader revealed.

Likewise, he added, the Citizen Folder and the Single Notification Platform, because our Digital Agenda will not only increase the productivity of companies, but is aimed at improving services to all citizens.

President Abinader stressed that for several years the Dominican Republic has achieved a much more leading role among the countries of the region; thanks, among other things, to the stability and good health enjoyed by our political and democratic system, economic growth and the strength of the country in terms of investment and business opportunities.

Major structural transformations

He assured that since his arrival to the Government, we set to work to achieve the structural transformations that the country needs to continue moving forward, without resting for a single moment in addressing the difficulties that have come our way in the form of crises.

« And I can say with all certainty that we are achieving it. »

He recalled that the Dominican Republic was recognized worldwide for its successful handling of the health crisis caused by the COVID-19 global pandemic and also for the macroeconomic, political stability and social peace that we have been building together.

Therefore, he affirmed, « our level of resilience is more than demonstrated ».

He said that the determination of the Dominican Government to leave no one behind is shown in all the actions it has deployed at all levels, in order to protect the business network, which is the generator of job opportunities that the citizens of the country need to continue building their life projects.

All this, he added, has allowed the Dominican Republic to be the only country in the region to improve its risk rating in three international agencies that measure this indicator, such as: Moody’s, Fitch Ratings and Standard & Poor’s, with important benefits for the financial future of the nation, both by reducing the cost of future financing, as well as for attracting investment.

« In addition, we are on our way to becoming a world-class logistics HUB, by taking advantage of our privileged geographical position in the Caribbean, which makes us a strategic point for international trade, connecting with the rest of the world, » he stressed.

M. Abinader a indiqué que ces objectifs seront atteints grâce à des investissements dans les infrastructures de connectivité, à la mise en œuvre d’améliorations dans la gestion des douanes, avec la capacité de dédouaner les marchandises en moins de 24 heures, et à la promotion des exportations.

En particulier, a-t-il précisé, celles provenant du secteur agricole, de l’industrie manufacturière et des zones franches, où nous tirons parti des opportunités découlant de la réorganisation du commerce international et du « nearshoring » susmentionné.

Le pays a un besoin urgent de changements structurels, a-t-il insisté, et nous avons entrepris de veiller à ce qu’ils soient réalisés.

« Il est opportun que cet espace de rencontre offert par le BFA 2023 et la célébration des 100 ans de vie de la Chambre de commerce américaine en République dominicaine démontrent notre intérêt à continuer d’approfondir les relations que nous entretenons avec de si bons résultats depuis tant d’années », a-t-il déclaré.

Il a réaffirmé son engagement envers le peuple dominicain à continuer d’avancer dans la construction du pays que nous voulons.

« Nous invitons les investisseurs locaux et étrangers à continuer à faire confiance à notre pays. La meilleure République Dominicaine est à venir, et nous la construisons ensemble », a-t-il déclaré.

Il a exprimé sa gratitude à tous les hommes d’affaires et représentants du gouvernement présents, qui ont rendu cette réunion possible, ainsi qu’à la Chambre de commerce américaine en République dominicaine pour avoir maintenu vivant cet esprit de travail, sa vision de l’avenir et son engagement envers le pays.

La RD s’est imposée comme un leader du changement

Pendant ce temps, le président de l’AMCHAMDR, Edwin De los Santos, a déclaré que la République Dominicaine a émergé comme un leader du changement avec des politiques internes précises qui garantissent que le pays a une direction vers une productivité durable.

« Grâce à des efforts constants, le président Abinader a fait preuve d’un sens unique de la collaboration entre les secteurs privé et public afin d’encourager le développement des petites et moyennes entreprises et d’attirer les grands investissements », a-t-il déclaré.

M. De los Santos a ajouté que l’AMCHAM a été un témoin participatif des nombreuses initiatives promues sous sa direction et par les différents ministères de son gouvernement afin d’intégrer un dialogue collaboratif pour propulser la nation au prochain niveau de développement.

« Le président Luis Abinader et son équipe dynamique ouvrent la voie à des initiatives exemplaires telles que l’Alliance pour le développement de la démocratie et le Conseil des affaires ADD+USA, dont l’AMCHAM fait également partie », a-t-il déclaré.

Il a remercié le président Abinader, au nom de l’AMCHAM et de toutes les chambres de commerce américaines d’Amérique latine et des Caraïbes, pour son soutien et son engagement en faveur du secteur privé et a déclaré que son leadership avait jeté les bases d’une collaboration fructueuse et ouvert les portes à de nouvelles possibilités de commerce et d’investissement dans la région.

Le président était accompagné de la première dame, Raquel Arbaje, de sa fille, Adriana Abinader, du président de la Chambre des députés, Alfredo Pacheco, des ministres de la présidence, Joel Santos, des affaires étrangères, Roberto Álvarez, de l’industrie, du commerce et du Mipymes, Víctor -Ito- Bisonó, des finances, José Manuel Vicente, de l’énergie et des mines, Antonio Almonte, et des travaux publics, Deligne Ascención.

Sont également présents le directeur de ProDominicana, Biviana Riveiro ; les directeurs généraux de Banco de Reservas, Samuel Pereyra ; de Banco Agrícola, Fernando Durán ; les directeurs généraux des Douanes, Eduardo Sanz Lovatón ; de SENASA, Santiago Hazim ; de CAASD, Felipe Suberví et le vice-ministre de l’Administration de la Présidence, Igor Rodríguez.

Source :

author avatar
République Dominicaine Live

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × 1 =

Verified by MonsterInsights