Union européenne fournira des ressources pour atténuer l’impact et l’utilisation de la sargasse

L’ambassadrice de l’Union européenne en République Dominicaine, Katja Afheldt, a affirmé que l’Union européenne soutient les pays des Caraïbes avec des ressources économiques et une formation technique pour lutter contre la sargasse et faire en sorte qu’elle soit considérée comme une opportunité.

Mme Afheldt n’a pas cité de chiffre précis, mais a indiqué que l’Union européenne a l’intention de soutenir la recherche sur la sargasse et de financer les entreprises qui souhaitent réaliser des projets d’exploitation économique.

L’ambassade a donné ces précisions à l’occasion de la Conférence régionale Grande Caraïbe-UE : Faire des sargasses une opportunité, qui se tient aujourd’hui à Saint-Domingue et qui réunit les plus hautes autorités, des experts des secteurs public et privé, des universitaires, des ONG des Caraïbes, d’Amérique latine et d’Europe.

Cet événement, organisé conjointement par le ministère des affaires étrangères, l’Union européenne et le ministère de l’environnement et des ressources naturelles, vise à échanger des informations sur la manière d’atténuer ou d’utiliser la sargasse au profit de toute la région.

La conférence aborde l’impact et les risques de la sargasse, son suivi et sa gestion, sa valorisation et son utilisation, en vue de favoriser les politiques publiques, les cadres régionaux et le renforcement de la coopération pour stimuler l’investissement du secteur privé.

Bien que dans des conditions climatiques normales, cette algue constitue un écosystème précieux, soutenant les réseaux alimentaires océaniques et offrant un refuge aux espèces endémiques, l’augmentation incontrôlée de ses efflorescences massives est devenue une menace pour l’environnement, l’économie et la santé publique.

Cette conférence espère marquer une étape importante dans l’éveil d’un plus grand intérêt pour le phénomène des sargasses au niveau régional et, ensemble, nous pourrons chercher des solutions viables pour atténuer son impact sur les pays des Caraïbes.

Le ministre des affaires étrangères, Roberto Alvarez, et le ministre de l’environnement et des ressources naturelles, Miguel Ceara Hatton, participent également à l’événement. Les ministres de l’environnement, du tourisme et de l’économie de la région sont également présents.

Source : Hoy.com.do

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 + 12 =

Verified by MonsterInsights