La République dominicaine dépensera 62 milliards de pesos de moins en subventions pour l’électricité

Le gouvernement dominicain a prévu 59 milliards de pesos dans le budget de cette année pour subventionner le secteur de l’électricité, soit une réduction de 12 milliards de pesos de moins que l’année dernière et de 50 milliards de pesos de moins qu’en 2019.

Le ministre de l’Énergie et des Mines, Antonio Almonte, a expliqué que le dernier gouvernement a transféré en 2019 109 milliards de pesos pour la subvention de ce secteur, et qu’en 2020 le montant a été réduit à 71 milliards de pesos malgré le fait que le montant budgété était de 30 milliards et 33 milliards de pesos pour les deux années.

Il a déclaré que la différence entre cette administration et le gouvernement précédent est qu’ils prévoient de dépenser le même montant prévu au budget, y compris le budget supplémentaire. La projection pour cette année est de 59 milliards de pesos.

« Cette année, ce qui avait été budgétisé à l’origine, c’était 50 milliards à la subvention de l’électricité, et avec la réestimation à travers le budget supplémentaire, nous avons prévu 59 milliards de pesos, soit 12 milliards de moins que l’année dernière et 50 milliards de moins que 2019 », a-t-il détaillé.

L’ingénieur Almonte a cité le fait que l’administration précédente, en 2019, avait budgété comme dépenses de subventions 30 milliards de pesos, mais a fini par payer 109 milliards, argent qui a été pris sur une ligne de crédit.

« L’administration précédente a pris sur une ligne de crédit de 30 milliards, prenant également plus de 20 milliards dans un accord de paiement aux générateurs, qui ont clôturé l’année en leur étant redevables, et à la fin de l’année, 30 milliards supplémentaires pour le paiement des générateurs, c’est-à-dire qu’elle a fini par payer 109 mille, a-t-il souligné.

Le fonctionnaire a souligné que le gouvernement précédent a opéré avec la même pratique pendant l’année 2020, en budgétisant 33 milliards de pesos pour les dépenses de subvention de l’électricité, mais à la fin de l’année, ce montant a été porté à 71 milliards.

« Nous avons mis dans le budget, réestimé pour cette année, 59 milliards de pesos, parce que c’est tout, point final, ceux qui ont mis 30 milliards et se sont retrouvés avec 109 milliards », a déclaré Almonte.

Il a précisé que dans cette administration il n’y a pas de dette avec les générateurs, parce qu’on a adopté la coutume de régler les dettes avec eux, et que pour cette raison les blackouts ont disparu, étant fournis à l’heure actuelle 98 et 99 pour cent de l’énergie qui est nécessaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × 5 =