Mescyt lance la plateforme Siniescyt

Le ministère de l’enseignement supérieur, des sciences et de la technologie (Mescyt), en coordination avec le ministère de la présidence et avec le soutien financier de l’Union européenne et de l’Agence espagnole de coopération internationale pour le développement (AECID), a lancé le Système national d’information pour l’enseignement supérieur, les sciences et la technologie (Siniescyt).

Ce programme intègre en une seule plateforme la légalisation des documents, les statistiques, le Curriculum Vitae Unique et l’évaluation du plan d’études Mescyt EVA-PLAN, dans le but de rationaliser les processus bureaucratiques et d’offrir des solutions pratiques aux exigences des citoyens, ainsi que de contribuer au renforcement des composantes institutionnelles, réglementaires et fonctionnelles du système national d’éducation et de formation technique et professionnelle de la RD.

Le ministre de la RD, le Dr Franklin García Fermín, a indiqué que ce lancement est le résultat concret de la mise en œuvre du Programme d’appui budgétaire au renforcement de l’enseignement et de la formation techniques et professionnels en RD (PROETP II), coordonné avec le Vice-ministère du suivi et de la coordination gouvernementale de la Présidence.

Il a également indiqué que grâce au soutien du président Luis Abinader, le projet PROETP II a réalisé divers plans pilotes, pratiques professionnelles, diagnostics, développement de politiques, révisions et ajustements des programmes d’études, qualifications, programmes de bourses, optimisation des plateformes, pour un montant total de RD 185 978 672,00.

« Nos modules sont unifiés avec le guichet unique d’éducation récemment lancé par le Ministère de la Présidence à travers le Minerd », a-t-il conclu.

« Pour l’utilisation de la plateforme, nous avons formé tous les spécialistes du curriculum des EES qui ont participé à ce projet, ainsi que le personnel de Mescyt et les évaluateurs externes », a-t-il ajouté.

De son côté, José Ramón Holguín Brito, vice-ministre du suivi et de la coordination du gouvernement, a souligné que le gouvernement mettait en place des centaines d’activités, auxquelles participent des milliers de personnes, dans le seul but de contribuer au développement de la nation.

« Nous travaillons ensemble, à travers un nouvel État basé sur l’efficacité et l’apport fondamental de la science et de la technologie. Le gouvernement de Luis Abinader travaille pour garantir l’efficacité des institutions publiques qui ont le peuple au centre de leurs préoccupations ».

Pour sa part, la vice-ministre Carmen Evarista a rappelé que l’enseignement supérieur dominicain avait fait des progrès significatifs ces dernières années.

« Un total de 167 programmes d’études de quatre familles professionnelles ont été révisés par les universités dans le cadre de programmes pilotes, nous travaillons à la refonte du programme d’études et des tests de diagnostic pour l’entrée dans la profession d’enseignant, avec le soutien d’universités espagnoles et chiliennes, en plus de nos efforts pour garantir la qualité », a expliqué la vice-ministre.

Dans le même ordre d’idées, le responsable de la coopération de l’Union européenne en République dominicaine, Melvin Asín, a souligné que l’organisation reconnaît que l’enseignement supérieur est essentiel pour garantir l’employabilité des jeunes défavorisés.

« Nous soutenons l’enseignement technique et professionnel, nous avons investi environ 16 millions d’euros dans ce domaine et nous savons que ce projet continuera à y contribuer », a-t-il déclaré.

Institutions participant au programme

Parmi les institutions bénéficiaires de PROETP II figurent le ministère de l’enseignement supérieur, de la science et de la technologie (Mescyt), le ministère de l’éducation de la République dominicaine (Minerd), l’Institut national de formation technique et professionnelle (Infotep), le ministère du travail (MT) et le ministère de l’économie, de la planification et du développement (Mepyd).

Étaient également présents les vice-ministres José Cancel, María López Polanco et Paula Disla ; l’ambassadeur d’Espagne en République dominicaine, Antonio Pérez Hernández ; le chef de la délégation de l’Union européenne en République dominicaine, Melvin Asín ; la coordinatrice de PROETP II, Sara Martín ; la directrice générale adjointe d’Infotep, Maira Morla ; au nom de l’Ogtic, Edwin Rodríguez, ainsi que des recteurs et des présidents d’associations d’universités.

Source:Presidencia.gob.do

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 − un =

Verified by MonsterInsights