Abinader annonce la renégociation du contrat Aerodom

Le président Luis Abinader a annoncé mardi la renégociation du contrat de concession d’Aerodom, signé en 1999 et qui ne générait pas de bénéfices pour l’État dominicain, outre le fait qu’il « ne garantissait pas les meilleures conditions en matière d’infrastructures aéroportuaires ».

Cependant, le président a affirmé que cette renégociation « représente un bénéfice pour la République dominicaine compris entre 1 905 et 2 155 millions de dollars. C’est la différence entre les négociations menées par notre gouvernement et le précédent.

Lors de son intervention, diffusée à la télévision nationale et sur les plateformes numériques, le président Abinader a ajouté qu’un accord a été conclu qui, en garantissant une plus grande participation de l’État aux bénéfices générés par l’exploitation des aéroports, générera des ressources qui seront utilisées au profit des Dominicains.

Le projet de loi sera déposé dans les prochains jours à la chambre législative pour l’approbation nécessaire du Congrès.

La négociation a été supervisée par une commission composée de fonctionnaires et de membres réputés de la société, tels que Franklin Báez Brugal, Juan Lladó, Fernando Enrique, Pedro Silverio, Jorge Luis Polanco et le ministre de la présidence, Joel Santos.

Versement initial de 775 millions de dollars

Les sommes susmentionnées seront perçues par le biais de différents canaux, tels qu’un paiement initial ou une redevance à l’État de 775 millions de dollars pour le droit d’exploitation, pour la durée prolongée de la concession ; un investissement de 830 millions de dollars pour des améliorations dans les six aéroports sous concession, y compris l’aéroport international des Amériques – José Francisco Peña Gómez, et d’autres contributions variables estimées entre 300 millions et 550 millions de dollars.

Avec les 775 millions de dollars qui seront reçus sur une période de six mois, les travaux suivants seront exécutés :

– Asphaltage à La Caleta, Boca Chica, autour de l’aéroport et un vaste programme d’asphaltage dans le Grand Saint-Domingue et d’autres municipalités, avec un investissement approximatif de 350 millions de dollars.

– Voie rapide de la Plaza de la Bandera, Isabel Aguiar (Pintura), reliant le 6 de Noviembre, avec un investissement d’environ 148 millions de dollars.

– La solution de l’avenue República de Colombia avec l’avenue Los Próceres, la voie rapide jusqu’à Jacobo Majluta et la solution routière entre República de Colombia et l’avenue Monumental, avec un investissement d’environ 108 millions de dollars.

– La construction du pont-levis qui remplacera le pont flottant sur la rivière Ozama, avec un investissement de 50 millions de dollars.

– La construction du pont parallèle au pont Jacinto Peynado, qui relie l’avenue Máximo Gómez à l’avenue Hermanas Mirabal à Santo Domingo Norte, avec un investissement d’environ 56 millions de dollars.

– Le passage à niveau sur la route Sabana Perdida – La Victoria, avec intersection à Charles de Gaulle, avec un investissement d’environ 30 millions de dollars.

– L’unité de traumatologie de San Cristóbal, pour 15 millions de dollars, en plus de 139 petits et moyens travaux dans toutes les provinces du pays, dont 80 sont sportifs, pour un total de 18 millions de dollars.

Agrandissement de l’aéroport international Las Americas

« L’extraordinaire performance du tourisme et le développement du pays en tant que centre commercial, qui ont conduit à une croissance à deux chiffres du trafic de passagers, rendent nécessaire la construction d’un nouveau terminal supplémentaire à l’aéroport international des Amériques – José Francisco Peña Gómez, dont les prévisions indiquent qu’il atteindra 8,4 millions de passagers en 2030, dépassant sa capacité actuelle d’environ 6,5 millions de passagers, a déclaré le président.

Au vu de ces chiffres, la société concessionnaire investira immédiatement 16 millions de dollars pour améliorer le terminal existant de l’aéroport dans un délai de 12 à 18 mois.

En outre, des travaux de conception seront réalisés afin de permettre la construction d’un nouveau terminal à partir de 2025, qui aura une capacité de 4 millions de passagers par an. Ces travaux nécessiteront un investissement de 250 millions de dollars.

Le président a conclu en déclarant que « cette renégociation n’est qu’un début. Nous nous efforçons de faire en sorte que tous les contrats et accords soient au plus grand bénéfice du peuple dominicain ». Il a également réitéré son engagement à conclure des accords qui favorisent le développement du pays et améliorent la qualité de vie de tous les Dominicains.

Source: presidencia.gov.do

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × cinq =