Promotion droits enfants en lieux touristiques

Le secteur hôtelier en RD génère quelque 386 226 emplois, ce qui signifie qu’environ 110 000 Dominicains sont employés dans le secteur de l’hébergement et de la restauration dans le pays, les mesures dans ce domaine ayant un impact sur un nombre égal de familles. Parmi eux, 70 974 sont des femmes travaillant dans des hôtels, des bars et des restaurants, et environ 276 227 personnes bénéficient d’un emploi indirect.

Conscients de cette situation, l’Association des hôtels et du tourisme de la République dominicaine (Asonahores) et le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) ont signé un accord visant à conjuguer leurs efforts pour promouvoir les droits des enfants dans les zones touristiques du pays, la mise en œuvre de politiques favorables à la famille au profit des employés du secteur du tourisme, ainsi que la prévention de l’exploitation sexuelle des enfants et des adolescents de ce groupe.

Objectif principal d’Asonahores

« L’objectif principal d’Asonahores est de promouvoir et de développer des actions qui encouragent le développement du tourisme national et de l’industrie hôtelière, ainsi que de travailler sur des stratégies et des politiques qui positionnent la République dominicaine comme une destination sûre, une destination qui protège les enfants et les adolescents, qu’ils soient nationaux ou étrangers », a déclaré David Llibre, président de l’entité.

Derechos De La Niñez En Zonas TurísticasAsonahores et l’Unicef établissent par cet accord un cadre de collaboration en tirant parti de leur expertise, de leurs expériences, de leurs réseaux et de leur rayonnement respectifs, afin de sensibiliser les membres de l’association touristique en question.

L’accord vise à promouvoir : les droits inscrits dans la Convention relative aux droits de l’enfant ; la réalisation des Objectifs de développement durable ; le soutien aux communautés touchées par des situations d’urgence et des catastrophes ; la protection contre la violence, les abus et l’exploitation ; et la mise en œuvre de politiques avec les familles au profit des employés du secteur.

« Avec ce partenariat, les deux entités cherchent à développer un tourisme durable qui maximise son impact positif sur les enfants et qui prévient et protège les enfants et les adolescents des risques potentiels. Les entreprises doivent jouer un rôle central dans l’établissement de normes et de pratiques conformes aux droits de l’homme et dans la mise en œuvre de politiques favorables à la famille. Cela contribuera à réduire le stress des parents, à améliorer les pratiques parentales et à promouvoir le bien-être des enfants en ayant un impact positif sur leur développement global. Cela contribuera également à augmenter la rétention des employés et à diminuer les coûts de recrutement, stimulant ainsi la croissance économique nationale », a déclaré Carlos Carrera, représentant de l’Unicef dans le pays.

Objectifs du partenariat :

– Promotion des droits de l’enfant dans les zones touristiques du pays.

– Mise en œuvre de politiques favorables à la famille au profit des employés du secteur du tourisme.

– Renforcement des capacités du secteur en matière d’exploitation sexuelle des enfants et des adolescents dans le tourisme.

Les activités de collaboration sont les suivantes

– Élaboration et diffusion de matériel de communication et de sensibilisation sur les droits des enfants et des adolescents et le développement de la petite enfance.

– Conseils, recommandations techniques et matériel sur la prévention de l’exploitation sexuelle des enfants et des adolescents dans les établissements affiliés.

– Promotion de la collaboration dans la conception et la mise en œuvre de politiques et d’initiatives qui favorisent les droits de l’enfant dans les domaines où ils travaillent.

– Développement de politiques du travail favorables à la famille dans le but de garantir la participation des employés à l’éducation et à la prise en charge de leurs enfants.

– Développement d’actions de prévention de l’exploitation sexuelle des enfants et des adolescents dans le secteur des voyages et du tourisme.

– Élaboration et mise en œuvre de plans de formation pour le personnel sur les enfants, le développement et la prise en charge de la petite enfance, la parentalité positive, l’allaitement maternel et d’autres thèmes identifiés dans le cadre de cet accord au profit des familles. Gestion d’actions de formation spécialisée pour le personnel de garde d’enfants travaillant dans les hôtels.

Source: Arecoa.com

En savoir plus : Tourisme

author avatar
République Dominicaine Live

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × 3 =

Verified by MonsterInsights